7 janvier 2010
Denise Silber

Que dire de Facebook et de Twitter aux médecins français ?

En quoi consistent Facebook et Twitter ? Quels avantages et inconvénients ?

Les médias sociaux dominent désormais le Net

Vous entendez parler souvent de Facebook et Twitter car ils font partie des chefs de file des “médias sociaux” et les médias sociaux dominent désormais l’activité des internautes dans le monde.

La grippe H1N1 en est un bel exemple, avec 350 000 occurrences sur Google dans les dernières 24 heures et dans quasiment aucune des instances officielles, tous ces contenus étant générés par un mélange d’individus et de médias en ligne divers et variés. Facebook, ouvert au public depuis 2006 seulement, avec ses 350 millions d’utilisateurs en décembre 2009, est le second site le plus consulté dans le monde et a la même place en France, précisons-le.   
   YouTube, site de partage de vidéos, est numéro 3. Wikipedia, l’encyclopédie collective est numéro 6. Twitter, lancé en 2006, n’a pas encore autant d’utilisateurs mais est considéré comme l’un des principaux réseaux sociaux depuis ces derniers mois. 

Facebook offre des fonctions en plus

 Comme tous les autres médias sociaux, Facebook permet à ses utilisateurs de créer des comptes et d’interagir avec d’autres utilisateurs. Mais il offre des choses en plus : la possibilité de jouer à des applications ludiques (dont de nouvelles apparaissent chaque jour), la probabilité très élevée de pouvoir trouver quelqu’un que l’on recherche, compte tenu de la population totale d’utilisateurs, la facilité d’entrer en contact avec une personne sans connaître son adresse email, et enfin la possibilité de créer sa propre page “fan” pour promouvoir une idée, un événement, une association, une marque, etc.

Twitter a inventé le microblogging

 Twitter, l’inventeur du “microblogging”, permet à l’utilisateur d’envoyer gratuitement des messages brefs (140 signes maximum), appelés des tweets (“gazouillis”). Quand on se connecte sur Twitter en tant que membre inscrit, on voit les tweets postés par ses propres abonnés ou followings. Et on les “re-tweete” à son tour, lorsqu’ils sont intéressants, car les tweets contiennent très souvent des liens vers des articles. Les grands événements sont donc souvent connus des internautes d’abord par Twitter. De plus, les tweets et retweets étant répertoriés par Google, le référencement du blog se trouve significativement amélioré. De nouvelles applications dédiés à Twitter naissent régulièrement. L’une d’elles permet aux blogs de communiquer, de façon automatisée, le titre de leurs billets aux abonnés du compte Twitter du blog.

Un médecin, que peut-il faire de Facebook et de Twitter ?

Se renseigner grâce à Twitter

En créant son propre compte sur Twitter, un médecin peut progressivement créer un réseau qui lui permet de suivre les nouvelles qui l’intéressent et entrer en relation avec les spécialistes. Ceux qui lisent l’anglais découvriront une quantité importante de comptes Twitter consacrés à la diffusion d’informations scientifiques. Créer sa page pour les Fans

D’abord, comme pour tout internaute qui a un métier, il faut définir l’objectif que l’on se fixe pour l’usage de ces médias sociaux. Veut-on faire de Facebook un lieu purement personnel, le réserver à ses relations professionnelles ou tenter de faire un hybride des deux ? Par exemple, un professionnel de santé peut créer une page “Fan” sur Facebook et y publier des informations et conseils médicaux d’ordre général. Certains médecins bloggeurs ont des abonnés sur Twitter où ils publient des recommandations et des références à des pages Web intéressantes. C’est une façon de diffuser aux patients la bonne parole au-delà de la consultation La confidentialité avant tout

Mais, en tant que professionnel de santé, il y a des contraintes à respecter. Premièrement, même si votre usage du compte est professionnel, vous ne pouvez pas relater des anecdotes concernant vos patients au risque d’enfreindre la confidentialité de leur vie personnelle. D’autre part, il faut maintenir la même distance que celle observée dans la vie réelle. Vous n’inviteriez pas votre patient à un grand dîner familial et il n’est pas souhaitable qu’il puisse y “participer” par l’intermédiaire de Facebook. Enfin, il est prudent de surveiller son propre nom sur la Toile. D’autres peuvent citer votre nom : il vaut mieux se tenir au courant.

Et le temps pour tout ceci ?

Cet article ne serait pas complet sans parler du problème du temps qui manque. Comment s’engager sur “encore” d’autres usages du Web en 2010 ? Réponse : c’est comme pour tout. Il faut faire le bilan entre ce que l’on gagne et le temps que l’on peut y consacrer. Cela ne peut qu’être une décision personnelle. En revanche, les sociétés savantes, les associations et autres institutions peuvent et doivent s’organiser collectivement pour ne pas rester dans le Web 1.0 alors que les internautes sont passés au 2.0…

Denise Silber – présente sur Facebook, LinkedIn, Viadeo et Twitter (@health20paris)
(Publié pour la première fois le 07/01/2010 sur mmt-fr.org
)

Vous pouvez lire également les articles suivants :

 

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Partager Facebook Twitter Flux RSS

RSS Cris et chuchotements médicaux : le blog

  • Antivax: la force de conviction est-elle une protection ?
    Il n’y a que les antivax qui voient des effets indésirables graves du vaccin? Il n’y a que les provaccins qui voient les décès des non-vaccinés? Il n’y a que les antivax pour dire que seuls les vieux tout pourris décèdent du Covid, tandis que les jeunes bien portants meurent du vaccin. ? Il n’y a que... […]

RSS Santé au travail en Suisse

  • Conditions médicales requises pour la conduite de véhicules en Suisse
    C’est l’annexe I de l’ordonnance réglant l’admission à la circulation routière (OAC) qui décrit les exigences médicales requises pour la conduite de véhicules en Suisse, à la fois pour les permis de conduire privé (permis du groupe 1) et pour les permis de conduire professionnel (permis du groupe 2). La notion d’aptitude est mentionnée dans […]

RSS Santé au travail en France

  • Plan national canicule, PNC: travail par de fortes chaleurs
    Tous les ans, le gouvernement réactive le plan nationale canicule, PNC. Les entreprises doivent anticiper la survenue d’épisodes de chaleur intense, évaluer ce risque qui peut se surajouter aux risques professionnels habituels et mettre en place des mesures pour protéger la santé des personnes qui travaillent dans ces conditions. Numéro national canicule info service Fiche […]

RSS Cancer Contribution

  • Sophie Gidrol, innove et accompagne sur la fin de vie dans le cancer
    À travers ses interviews, Cancer Contribution continue à porter son attention sur la situation des aidants qui accompagnent un proche atteint de cancer. Aujourd'hui nous parlerons de fin de vie. Sophie Gidrol, ancienne infirmière en unité de soins palliatifs et de soins palliatifs mobiles depuis 18 ans a décidé de créer le métier de palliatothérapeute. […]

RSS Doctor 2.0

  • FemTech Summit – 26-27 mai – en ligne – gratuit
    Basil Strategies et notre marque événementielle Doctors 2.0 & You  sommes heureux de soutenir  FemTech Summit, qui se déroulera en ligne – et gratuitement – les 26 et 27 mai, ... Lire la suite The post FemTech Summit – 26-27 mai – en ligne – gratuit appeared first on Doctors 2.0.

RSS Silber’s Blog

  • Hommage aux ePatients et aux Docteurs 2.0 #doctors20
    "Les ePatients et les Docteurs 2.0 sont les piliers de l'e-santé. C'est à partir de leurs initiatives que tout devrait se construire. Ce n'est pas le cas. Changeons cet 'hélas' en 'allons-y'. Voilà pourquoi j'ai rédigé ce texte pour le...

RSS Visites médicales du permis de conduire

  • Liste des médicaments qui interdisent la conduite des véhicules
    En France, les médicaments sont classés en 3 niveaux de dangerosité pour la conduite et  identifiables par 3 pictogrammes qui figurent sur l’emballage du médicament. L’arrêté du 13 mars 2017 a étendu la liste des médicaments qui présentent un risque pour la conduite. Médecin ou...

RSS Zeblogsanté

  • Interopérabilité : le serpent de mer du numérique
    L’interopérabilité est un vieux serpent de mer qui sort régulièrement sa tête de l’eau depuis que les mondes hospitaliers et extrahospitaliers ont été informatisés. On le voit réapparaître, puis disparaître au gré des réformes et des évolutions de la médecine. L’interopérabilité, c’est quoi ? « C’est la capacité que possède un produit ou un système, dont lesLire […]

RSS Droit médical brèves

RSS Droit-medical.net

Soutenir la mission de l'association :
promouvoir l'usage des NTIC au service des patients, de la médecine et de la santé.



Médecins Maitres-Toile