12 février 2016

De la réputation à la e-réputation du médecin …

e-reputationLa réputation d’un médecin se faisait autrefois à l’échelle de la ville ou de l’hôpital où il exerçait. Sa réputation était fondée sur l’avis que ses patients et son entourage avaient de lui. Une réputation mettait des années à se construire et ne pouvait que s’émousser avec les avis négatifs ou parfois s’effondrer à l’occasion d’une sale affaire.

La littérature de gare (Slaughter, Soubiran, etc.) est pleine de ces médecins détruits par un scandale alors que leur réputation était au plus haut. En France le Code de Déontologie a prévu plusieurs articles pour gérer la question de la confraternité.

Puis est venu la médiatisation à partir des années 60. L’information a quitté le strict Landernau pour se répandre sur la place publique. Des médecins médiatiques (Barnard, Cabrol, etc.) ont envahi les ondes et la presse. Leur réputation s’est élargie, basée non plus sur leurs seules qualités médicales mais sur les règles du show biz.

Depuis 2000 et surtout depuis la poussée des réseaux sociaux, on est passé de la réputation à la e-réputation. Elle ne répond presque plus à des qualités personnelles patiemment construites, mais à un renforcement de cet aspect show biz et avec une composante supplémentaire qui est la pensée et les écrits de celui qui l’émet. Les aspects sont positifs car on peut véhiculer des pensées novatrices, personnelles ou originales sans posséder la moindre relation publique, par un blog ou par des commentaires dans le cadre du 2.0. On peut accroître son influence par Linkedin ou des réseaux de ce type. L’accélérateur de cela est twitter qui peut “faire” une star en quelques tweets : il suffit de posséder une information que le réseau va transmettre plus rapidement qu’une traînée de poudre, selon les règles du marketing viral. Mais l’élément négatif est qu’il suffit d’un mot de trop, d’une opinion politiquement incorrecte aux yeux des bloggeurs influents pour se faire descendre ou encenser pour ses propos, en occultant totalement le fait que la personne puisse être un médecin efficace et soucieux de ses patients. Et tout ce qui est dit par quelqu’un ou sur quelqu’un est amplifié comme par un monstrueux porte-voix et figé pour « l’éternité d’internet » dans les ordinateurs.

On est bien loin de la relation médecin-patient, de la conscience professionnelle, de ce qui faisait la réputation du médecin. On est passé avec la e-réputation dans la triste et scintillante ère de la communication.

Site internet conseillé :

 

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Partager Facebook Twitter Flux RSS

RSS Santé au travail en Suisse

  • Burn out : des biomarqueurs très prometteurs
    Le burn out n’est pas reconnue comme une maladie ( il ne figure ni dans la CIM10, classification internationale des maladies, ni dans la classification psychiatrique internationale DSM V), son diagnostic n’est donc pas toujours facile. Depuis plus de 10 ans la recherche est en cours afin de trouver des biomarqueurs de burn out, elle […]

RSS Cris et chuchotements médicaux : le blog

  • Mr Macron, je vous soumets MON idée pour résoudre la crise des gilets jaunes…
    Je suis perplexe face au mouvement des gilets jaunes, et je ne crois pas être la seule. Depuis 3 semaines, il se passe quelque chose en France. Soudain, l’expression des émotions est non seulement possible mais relayée. Il n’y a qu’à mettre une surveste jaune et descendre dans la rue. Les médias se délectent de […]

RSS Cancer Rose

  • De la classification ACR mammographique
    Par Dr Bour Cécile, 11 novembre 2018 Témoignage de la radiologue…. J’ai été alertée par des confrères médecins généralistes s’interrogeant à juste titre sur la classification ACR dans les conclusions de nos compte-rendu de mammographies, et qui avaient tendance à faire le parallèle entre ce barème et la gravité ou le mauvais pronostic qu’il y […]

RSS Blog : je suis malade.org

  • Artemisia annua, artémisinine et paludisme
    Il paraît que l’artémisinine, alcaloïde de l’artemisia annua (Qinghao) guérit le paludisme. La Qinghao est connue depuis 168 ans avant JC.Dans les années 1950, la tisane de qinghao était utilisée pour combattre les épidémies de malaria dans certaines régions de Chine, mais elle ne faisait l’objet d’aucune recherche scientifique.Jusqu’à maintenant le paludisme était guéri avec l’arsenic […]

RSS Santé au travail en France

  • Prise en charge initiale d’un traumatisme crânien
    En France on recense environ 200 000 traumatismes crâniens chaque année. Leur incidence augmente avec l’âge : en effet un traumatisme crânien, TC, résulte parfois d’une banale chute de sa hauteur chez un vieillard. Or le cerveau est un organe noble et tout traumatisme peut être lourd de conséquences. La prise en charge précoce est déterminante […]

RSS Cancer Contribution

  • Tous vulnérables
    La maladie entraîne des frais additionnels liés à des préoccupations de tous les jours. Face à ces situations, tous les salariés, employés ou cadres, quel que soit le niveau de… L’article Tous vulnérables est apparu en premier sur Cancer Contribution : construire ensemble les pratiques de demain.

RSS Doctor 2.0

  • Pharmacovigilance : point sur la déclaration des effets indésirables avec EveDrug
    La déclaration des effets indésirables contribuent indéniablement à l’amélioration de la qualité des soins. Or elle ne peut bien se faire qu’avec la contribution et des patients et des professionnels ... Lire la suite The post Pharmacovigilance : point sur la déclaration des effets indésirables avec EveDrug appeared first on Doctors 2.0.

RSS Silber’s Blog

  • "Quittez les réseaux sociaux !" dit un des fondateurs de Facebook
    "Les réseaux sociaux nous exploitent, sont addictifs, et menacent notre confidentialité. Et ses créateurs le savaient dès le départ." Ecoutez 5 minutes de l'un des co-fondateurs de Facebook, Chamath Palihapitiya, lors d'une visite à Stanford en décembre, 2017, bien avant...

RSS Visites médicales du permis de conduire

RSS Zeblogsanté

  • L’intelligence artificielle MEDVIR aurait-elle pu sauver Naomi ?
    L‘histoire tragique de Naomi Musenga a secoué la France et le monde des Urgences. Les faits sont encore incertains. Mais on peut se demander si cela n’aurait pas pu être évité. Des faits encore incertains 29 Décembre 2017, 11h du matin, Naomi Musenga, 22 ans, appelle les pompiers de Strasbourg pour une douleur abdominale trèsLire […]

RSS Opinions médicales

  • Les chaussures qui brûlent la peau, le fumarate de diméthyle et l'Inde
    Les médecins sur Twitter sont toujours actifs, souvent passionnés et parfois passionnants. La liste des médecins francophones répertoriés par @MediTwitt compte à présent 726 membres. L'intérêt de cette réflexion d'actualité de @qffwffq saura peut-être vous convaincre de participer au réseau social. Par ordre de citation : Allodocteurs.fr - Un fongicide dans ses chaussures lui brûle […]

Soutenir la mission de l'association :
promouvoir l'usage des NTIC au service des patients, de la médecine et de la santé.



Médecins Maitres-Toile