14 septembre 2013
Jean Gabriel Jeannot

Pourquoi les médecins doivent-ils utiliser Twitter ?

Pour échanger entre professionnels de la santé

Pourquoi un médecin doit-il utiliser Twitter ? Pour échanger avec ses confrères, pour élargir son réseau, pour faire de la veille informative. C’est ce que l’on découvre en lisant l’article « L’utilisation de Twitter par les professionnels de santé. On trouve aussi dans cet article des chiffres sur l’utilisation de Twitter par les professionnels de la santé:

« Twitter est l’un des réseaux sociaux généralistes les plus utilisés avec plus de 200 millions d’utilisateurs. Dans le domaine de la santé, Twitter est connu par 71% des professionnels mais utilisé seulement par 11% d’entre eux dans un cadre professionnel ».

L’utilité des réseaux sociaux pour l’échange entre professionnels de la santé est aussi présentée dans les articles « Mon médecin est sur Twitter » et « Divers usages des réseaux sociaux par les médecins »

 

Twitter, pour informer et écouter nos patients

Le Dr Kevin Pho, auteur du blog Kevin MD, identifie lui cinq raisons qui justifient la présence des médecins sur les réseaux sociaux:

Informer les patients sur les sujets santé d’actualité.

Dissiper les mythes: les informations santé publiées en ligne peuvent être inexactes, les médecins doivent utiliser les médias sociaux pour contrer les mythes perpétués par des informations de santé inexactes.

Influencer le débat sur les soins de santé.

Se mettre en contact avec les médias traditionnels.

Ecouter ce que les patients ont à dire.

On découvre dans cet article « Five Reasons Why Physicians Need to Use Social Media » une dimension qui nous paraît essentiel : le contact avec les patients. Pour les informer, pour les écouter.

 

a_tweet_a_day

« Patients and caregivers want to share what they know to help other people. Technology helps to surface and organize that knowledge to make it useful for as many people as possible » – Suzanna Fox, Pew Internet.

 

Les médecins doivent se former

On peut découvrir dans l’article mentionné plus haut « Divers usages des réseaux sociaux par les médecins » ce qui se fait à la Mayo Clinic:

« Au sein de la clinique américaine, les réseaux sociaux sont utilisés comme un moyen de poursuivre la conversation avec le patient. A tel point que la Mayo Clinic a mis au point un cursus de formation aux réseaux sociaux, destiné en priorité au personnel soignant. Cette formation fait suite aux retours très positifs de la stratégie d’utilisation des réseaux sociaux pour améliorer la relation patient-médecin mise en place par les praticiens de la clinique ».

Autre article intéressant, « Docteurs sur les médias sociaux : primum non nocere.

« Un médecin peut-il écrire n’importe quoi sur les réseaux sociaux ? Peut-il twitter des horreurs sur ses patients, des contre-vérités médicales, doit-il respecter un code d’éthique ? Quelles sont ses obligations déontologiques et légales sur la toile ? »

share

Partager ses données médicales sur les réseaux sociaux ?

 

L’utilisation des médias sociaux par les médecins implique de suivre quelques règles. On peut lire sur le site des Annals of Internal Medicine les recommandations sur ce sujet de l’American College of Physicians: Online Medical Professionalism: Patient and Public Relationships: Policy Statement From the American College of Physicians and the Federation of State Medical Boards. Les conclusions sont:

Online technologies present both opportunities and challenges to professionalism. They offer innovative ways for physicians to interact with patients and positively affect the health of communities, but the tenets of professionalism and of the patient–physician relationship should govern these interactions. Institutions should have policies in place on the uses of digital media. Education about the ethical and professional use of these tools is critical to maintaining a respectful and safe environment for patients, the public, and physicians. As patients continue to turn to the Web for health care advice, physicians should maintain a professional presence and direct patients to reputable sources of information.

On trouve aussi ces règles, et quelques conseils, dans l’article Five Reasons Why Physicians Need to Use Social Media de Kevin Pho:

Débuter tranquillement. Choisissez d’abord un seul réseau social, vous aurez toujours le temps d’en utiliser plusieurs lorsque vous vous sentirez plus à l’aise.

Rester professionnel. Les règles sur le web ne sont pas différentes de celles qui existent à votre consultation.

Réfléchissez à deux fois avant de publier une information.

Prenez soin de votre réputation en ligne.

 

Aller plus loin

Pour s’inscrire à Twitter : www.twitter.com.

Pour ceux qui connaissent peu Twitter, vous trouverez dans l’article « L’utilisation de Twitter par les professionnels de santé » «une rapide présentation de Twitter». Pour en savoir encore plus, il y a aussi Wikipédia.

Pour trouver des hashtags précis, utilisez http://hashtagify.me/

Pour des tweets de plus de 140 caractères : http://www.long-tweets.com/

Pour découvrir les hashtags du domaine de la santé: http://www.symplur.com/healthcare-hashtags/

What if Dr House used Twitter? : une vidéo de Bertalan Mesko.

 

Article original publié sur Medicalinfo, les meilleurs sites médicaux.

 

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Partager Facebook Twitter Flux RSS

RSS Santé au travail en Suisse

  • Burn out : des biomarqueurs très prometteurs
    Le burn out n’est pas reconnue comme une maladie ( il ne figure ni dans la CIM10, classification internationale des maladies, ni dans la classification psychiatrique internationale DSM V), son diagnostic n’est donc pas toujours facile. Depuis plus de 10 ans la recherche est en cours afin de trouver des biomarqueurs de burn out, elle […]

RSS Cris et chuchotements médicaux : le blog

  • Mr Macron, je vous soumets MON idée pour résoudre la crise des gilets jaunes…
    Je suis perplexe face au mouvement des gilets jaunes, et je ne crois pas être la seule. Depuis 3 semaines, il se passe quelque chose en France. Soudain, l’expression des émotions est non seulement possible mais relayée. Il n’y a qu’à mettre une surveste jaune et descendre dans la rue. Les médias se délectent de […]

RSS Cancer Rose

  • De la classification ACR mammographique
    Par Dr Bour Cécile, 11 novembre 2018 Témoignage de la radiologue…. J’ai été alertée par des confrères médecins généralistes s’interrogeant à juste titre sur la classification ACR dans les conclusions de nos compte-rendu de mammographies, et qui avaient tendance à faire le parallèle entre ce barème et la gravité ou le mauvais pronostic qu’il y […]

RSS Blog : je suis malade.org

  • Artemisia annua, artémisinine et paludisme
    Il paraît que l’artémisinine, alcaloïde de l’artemisia annua (Qinghao) guérit le paludisme. La Qinghao est connue depuis 168 ans avant JC.Dans les années 1950, la tisane de qinghao était utilisée pour combattre les épidémies de malaria dans certaines régions de Chine, mais elle ne faisait l’objet d’aucune recherche scientifique.Jusqu’à maintenant le paludisme était guéri avec l’arsenic […]

RSS Santé au travail en France

  • Prise en charge initiale d’un traumatisme crânien
    En France on recense environ 200 000 traumatismes crâniens chaque année. Leur incidence augmente avec l’âge : en effet un traumatisme crânien, TC, résulte parfois d’une banale chute de sa hauteur chez un vieillard. Or le cerveau est un organe noble et tout traumatisme peut être lourd de conséquences. La prise en charge précoce est déterminante […]

RSS Cancer Contribution

  • Tous vulnérables
    La maladie entraîne des frais additionnels liés à des préoccupations de tous les jours. Face à ces situations, tous les salariés, employés ou cadres, quel que soit le niveau de… L’article Tous vulnérables est apparu en premier sur Cancer Contribution : construire ensemble les pratiques de demain.

RSS Doctor 2.0

  • Pharmacovigilance : point sur la déclaration des effets indésirables avec EveDrug
    La déclaration des effets indésirables contribuent indéniablement à l’amélioration de la qualité des soins. Or elle ne peut bien se faire qu’avec la contribution et des patients et des professionnels ... Lire la suite The post Pharmacovigilance : point sur la déclaration des effets indésirables avec EveDrug appeared first on Doctors 2.0.

RSS Silber’s Blog

  • "Quittez les réseaux sociaux !" dit un des fondateurs de Facebook
    "Les réseaux sociaux nous exploitent, sont addictifs, et menacent notre confidentialité. Et ses créateurs le savaient dès le départ." Ecoutez 5 minutes de l'un des co-fondateurs de Facebook, Chamath Palihapitiya, lors d'une visite à Stanford en décembre, 2017, bien avant...

RSS Visites médicales du permis de conduire

RSS Zeblogsanté

  • L’intelligence artificielle MEDVIR aurait-elle pu sauver Naomi ?
    L‘histoire tragique de Naomi Musenga a secoué la France et le monde des Urgences. Les faits sont encore incertains. Mais on peut se demander si cela n’aurait pas pu être évité. Des faits encore incertains 29 Décembre 2017, 11h du matin, Naomi Musenga, 22 ans, appelle les pompiers de Strasbourg pour une douleur abdominale trèsLire […]

RSS Opinions médicales

  • Les chaussures qui brûlent la peau, le fumarate de diméthyle et l'Inde
    Les médecins sur Twitter sont toujours actifs, souvent passionnés et parfois passionnants. La liste des médecins francophones répertoriés par @MediTwitt compte à présent 726 membres. L'intérêt de cette réflexion d'actualité de @qffwffq saura peut-être vous convaincre de participer au réseau social. Par ordre de citation : Allodocteurs.fr - Un fongicide dans ses chaussures lui brûle […]

Soutenir la mission de l'association :
promouvoir l'usage des NTIC au service des patients, de la médecine et de la santé.



Médecins Maitres-Toile