12 février 2016

De la réputation à la e-réputation du médecin …

e-reputationLa réputation d’un médecin se faisait autrefois à l’échelle de la ville ou de l’hôpital où il exerçait. Sa réputation était fondée sur l’avis que ses patients et son entourage avaient de lui. Une réputation mettait des années à se construire et ne pouvait que s’émousser avec les avis négatifs ou parfois s’effondrer à l’occasion d’une sale affaire.

La littérature de gare (Slaughter, Soubiran, etc.) est pleine de ces médecins détruits par un scandale alors que leur réputation était au plus haut. En France le Code de Déontologie a prévu plusieurs articles pour gérer la question de la confraternité.

Puis est venu la médiatisation à partir des années 60. L’information a quitté le strict Landernau pour se répandre sur la place publique. Des médecins médiatiques (Barnard, Cabrol, etc.) ont envahi les ondes et la presse. Leur réputation s’est élargie, basée non plus sur leurs seules qualités médicales mais sur les règles du show biz.

Depuis 2000 et surtout depuis la poussée des réseaux sociaux, on est passé de la réputation à la e-réputation. Elle ne répond presque plus à des qualités personnelles patiemment construites, mais à un renforcement de cet aspect show biz et avec une composante supplémentaire qui est la pensée et les écrits de celui qui l’émet. Les aspects sont positifs car on peut véhiculer des pensées novatrices, personnelles ou originales sans posséder la moindre relation publique, par un blog ou par des commentaires dans le cadre du 2.0. On peut accroître son influence par Linkedin ou des réseaux de ce type. L’accélérateur de cela est twitter qui peut “faire” une star en quelques tweets : il suffit de posséder une information que le réseau va transmettre plus rapidement qu’une traînée de poudre, selon les règles du marketing viral. Mais l’élément négatif est qu’il suffit d’un mot de trop, d’une opinion politiquement incorrecte aux yeux des bloggeurs influents pour se faire descendre ou encenser pour ses propos, en occultant totalement le fait que la personne puisse être un médecin efficace et soucieux de ses patients. Et tout ce qui est dit par quelqu’un ou sur quelqu’un est amplifié comme par un monstrueux porte-voix et figé pour « l’éternité d’internet » dans les ordinateurs.

On est bien loin de la relation médecin-patient, de la conscience professionnelle, de ce qui faisait la réputation du médecin. On est passé avec la e-réputation dans la triste et scintillante ère de la communication.

Site internet conseillé :

 

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Partager Facebook Twitter Flux RSS

RSS Santé au travail en Suisse

RSS Cris et chuchotements médicaux : le blog

  • Chers patients, on est désolés
    On est désolés Chers patients, on est désolés Sincèrement, on est vraiment désolés. Vous ne trouvez pas de médecin. Vous vous lamentez de voir partir les généralistes de vos villes et villages. Vous êtes insatisfaits des délais d’attente pour consultation de spécialistes. Vous vous énervez des heures d’attente aux urgences débordées. Sincèrement, on est désolés. […]

RSS Cancer Rose

  • Tout comprendre sur le surdiagnostic en médecine
    Surdiagnostic AMQ 2016_Sacré-Cœur Ici vous trouverez un PDF du Dr Guylaine Thériault (Canada), extrêmement bien réalisé, qui sert à des conférences pour les médecins de la province. Il est à destination des professionnels mais nous paraît suffisamment didactique et pédagogique pour un accès également aux profanes s'intéressant à ce sujet du surdiagnostic dans de multiples […]

RSS Blog : je suis malade.com

  • VACCIN HEXAVALENT SIGNEZ LA PÉTITION INTERVIEW Pr JOYEUX HENRI
      Malmené par le Conseil de l’Ordre, qui se démène pour le radier officiellement, Henri Joyeux, professeur honoraire de l’université de médecine de Montpellier, tient bon. Après l’annonce encourageante du Conseil d’État, l’éminent chirurgien […]

RSS Santé au travail en France

RSS Cancer Contribution

  • Qu’est-ce que la « Médecine narrative » ?
    Les patients doivent-ils oser raconter leur histoire… et les médecins réapprendre à les écouter ? Qu’est-ce que la « Médecine narrative » ? C’est une compétence qui permet de  reconnaître, absorber, interpréter et être ému par les histoires des maladies des patients. Son enseignement devrait être – avec celui de la « Médecine fondée sur les […]

RSS Silber’s Blog

  • Nouveau site pour Basil Strategies
    Le cordonnier avait été trop long mal chaussé mais la situation est rétablie. Jetez un oeil sur la vidéo ci-dessous, puis visitez le tout nouveau site web de Basil Strategies.

RSS Visites médicales du permis de conduire

  • Interdiction de surteintage des vitres avant d’un véhicule
      Depuis le décret d’avril 2016, les vitres avant d’un véhicule ne peuvent être assombries que de 30% ( les vitres arrières ne sont pas concernées) : les Forces de l’Ordre veulent ainsi pouvoir mieux distinguer les gestes et l’attitude … Continuer la lecture →

RSS Zeblogsanté

  • Sommes-nous totalement propriétaires de nos données de santé ?
    Peut-on revendiquer la totale propriété de nos donnés de santé ? Ce terme de « propriétaire » n’est-il pas excessif ? Reflète t-il véritablement le statut de ce qu’est une donnée ? Des propos sans doute un peu iconoclastes, mais une nécessaire réflexion si l’on veut que la connaissance scientifique progresse réellement avec les outils du mondeLire […]

RSS Opinions médicales

Soutenir la mission de l'association :
promouvoir l'usage des NTIC au service des patients, de la médecine et de la santé.



Médecins Maitres-Toile