Affichage des articles classés dans "Patients"
31 mars 2016
Jean Gabriel Jeannot

Patients sur Internet, le rôle des Médecins 2.0

C’est une réalité, les patients surfent sur Internet à la recherche d’informations santé

Que ce soit en France, en Suisse ou ailleurs, les chiffres de la Banque mondiale sont clairs, plus de 80% de la population surfent sur Internet. Et souvent pour des questions santé: l’étude A la recherche du ePatient 1, réalisée en France en 2013, montre que l’utilisation d’Internet pour des questions santé est fréquente, 57% des internautes l’utilisent pour des questions médicales.

Cette étude montre que  « les informations trouvées sur le net permettent de mieux prendre en charge sa santé ou celle de ses proches pour 61% des utilisateurs. Elles rendent la relation médecin-patient plus positive, grâce à des échanges plus riches (58%) et renforcent la confiance dans les médecins consultés pour un internaute santé sur deux ».

Lors des recherches d’information avant une consultation (19% des internautes santé), celles-ci sont essentiellement réalisées pour mieux comprendre ce que le médecin va dire (63%), pour pouvoir discuter avec lui du traitement (53%) ou pour poser de meilleures questions (42%). Les recherches réalisées après une consultation (34% des internautes santé) sont destinées à chercher des informations complémentaires sur la maladie (72%) ou sur les médicaments et les traitements (44%).

 

Les médecins ont un rôle à jouer

Comme nous l’écrivions dans Médecine 2.0 : Internet, le médecin et son patient2, les médecins ne doivent pas voir l’utilisation d’Internet par les patients comme une menace, mais plutôt comme une opportunité. Le temps disponible à la consultation étant limité, la recherche d’informations par le patient lui-même est essentielle, en particulier pour les maladies chroniques. En savoir plus »

30 mars 2014
Jean Gabriel Jeannot

Médecin + Patient = 3

 

S’informer, partager (pour des soins de qualité).

 Sur Twitter #9Conseils

Tout citoyen, tout patient doit pouvoir accéder à des informations médicales de qualité. Pour lui permettre de trouver les réponses aux questions « santé » qu’il se pose. En augmentant les connaissances du patient, on est en droit d’espérer une meilleure qualité des soins et par là, une amélioration de la qualité de vie de chaque patient.

L’accès à la connaissance médicale doit permettre à tout un chacun :

De mieux prendre en charge sa santé (que l’on soit en bonne santé ou malade).

Pour les malades, d’enrichir la relation soignant – soigné afin d’améliorer la prise de décision partagée.

Pour les patients, de favoriser les échanges avec les pairs, afin de pouvoir partager son vécu avec d’autres personnes atteintes de la même maladie.

 Au vu de son immense richesse, Internet est la source d’information qui me paraît la plus utile. Face aux patients qui cherchent des informations santé sur Internet, il y a deux options: 1. Ne rien faire (et les laisser se débrouiller). 2. Les conseiller. D’où ces trois questions:

Laisser les internautes / patients se débrouiller ou les conseiller ?

Si « Conseils aux patients », que leur dire ? 

Les professionnels de la santé, les médecins en particulier, ont-ils un rôle à jouer?

 

Pour lancer le débat, nous vous proposons ci-dessous « 9 conseils ». L’idée est, grâce à vos remarques et propositions, que ces « conseils » évoluent. A vos souris… En savoir plus »

La relation entre le médecin, le patient et les outils de la Santé digitale dans le domaine du diabète : première Matinale de Doctors 2.0 & You

Les MMT, partenaires du congrès « Doctors 2.0 & You, » fondé par l’un de nos membres,  vous informent de la première Matinale de Doctors 2.0 & You, consacrée au Diabète 2.0, et qui portera sur la relation entre le médecin, le patient et les outils de la Santé digitale dans le domaine du diabète, maladie qui concerne plus de 3 millions de Français.

Co-création de Doctors 2.0 & You et la Fédération Française des Diabétiques, la Matinale comprendra des interventions en plénière, un espace pour posters et démonstrations d’objets connectés, une animation Twitter permanente.
Ce colloque aura lieu le 3 février 2014 de 8h30 à 12h, au 25 avenue Matignon, 75008 Paris, dans l’Auditorium AXA.

 

 Doctors 2.0 matinale diabète

 

 

En savoir plus »

Vaccin Gardasil et polémique.

Vaccin contre le cancer du col de l’utérus …

Rappel deux vaccins sont sur le marché : Gardasil® et Cervarix®

Les doutes sur l’intérêt et l innocuité de cette vaccination sont relancés par une plainte récente. En savoir plus »

30 novembre 2013
Jean Gabriel Jeannot

Médecine 2.0: Internet, le médecin et son patient

La médecine est une science de connaissance, maîtriser cette gigantesque source d’informations qu’est Internet est devenu pour le médecin indispensable. Quels sites utiliser pour répondre aux questions cliniques que vous vous posez ? Quels sites conseiller à vos patients ? Quelle est l’utilité des réseaux sociaux, de Facebook, de Twitter ? Les médecins peuvent et doivent avoir un rôle actif sur Internet. Pour eux mais aussi pour leurs patients.

Accès au PDF de la version intégrale de l’article.

Cet article est né de rencontres faites à Doctors 2.0 & You 2013. Une invitation à participer à l’édition 2014 !

Quelques exemples de communautés de patients

Nous serons plusieurs MMT à intervenir les 6 et 7 juin à Paris à la prochaine édition du congrès Doctors 2.0 & You, organisé par un de nos membres, Denise Silber. En 2012, la conférence Doctor 2.0 and You a donné la parole à de nombreuses communautés de patients. La plupart d’entre elles ont été créées par un patient porteur d’une pathologie qui s’interroge sur sa maladie, son évolution, son traitement, etc .Pouvoir échanger avec des patients qui présentent la même maladie est à la fois enrichissant et rassurant. Les patients sont des experts de leur propre état de santé et les médias sociaux leur ont permis de s’afficher en tant que tels.

 Conférence Doctor 2.0 and You

  En savoir plus »

Se traiter par les plantes, moins dangereux ?

 

« Vrais » médicaments versus traitements à base de plante ? Quelle différence ? Sujet à controverses.

 Dans les deux cas l’objectif est le même : soigner, soulager, prévenir ou guérir…

Ne soyons pas candides, dans les deux cas il y a aussi des enjeux économiques à différents niveaux (pré production, production, distribution, prescription)

 Mais il y a beaucoup de différences. Citons les principales :

  1. -les conditions de mises sur le marché.
  2. -le recueil scientifique des effets positifs, thérapeutiques.
  3. -la qualité scientifique de l’étude des effets secondaires/tolérance ou des effets indésirables et des interactions médicamenteuses. En savoir plus »

Dépistage cancer prostate-PSA- « Sur-diagnostic », donc « sur-traitement »

Un article récent du BMJ (cliquez ici) est très instructif et l’argumentaire scientifiquement bien étayé.

On pourra y lire que le dépistage du cancer de la prostate par l’analyse /interprétation de tests sanguins de PSA (Prostatic Spécific Antigen) conduit à de nombreux diagnostics et donc de traitements aux effets secondaires notables et définitifs pour une faible réduction de la mortalité par ce cancer. Balance effets secondaires/ effets positifs plutôt déséquilibrée.

En d’autres termes, la plupart des hommes atteints du cancer de la prostate détectés par le test PSA ont des tumeurs qui ne causeront pas de problèmes de santé (« surdiagnostiquées »), mais presque tous feront l’objet d’un traitement précoce (« surtraitées ») En savoir plus »

Maladie de Hodgkin : quand les cheveux partent en vacances…

Ségolène de Margerie a 26 ans, en 1998,  lorsque le diagnostic tombe : elle est atteinte d’une maladie de Hodgkin ( communément appelé cancer des ganglions). Elle a publié un livre récemment  » Encore combien de jours maman  » : ce titre reprend une phrase prononcée  par son fils qui avait alors 3 ans . Ce livre témoigne à la fois du combat et de la victoire d’une patiente contre le cancer mais aussi du combat pour redonner la vie, alors que les médecins ne lui avaient laissé pratiquement aucun espoir d’avoir de nouveau spontanément des enfants, surtout après la chimiothérapie administrée lors de la rechute ( chimiothérapie  d’intensification avant l’autogreffe) jugée lourde et très stérilisante. A l’heure actuelle une congélation d’ovocytes immatures est systématiquement proposée aux femmes mais ce n’était pas le cas en 1998. A la fin de sa maladie, Ségolène a donné le jour à 3 enfants. La médecine n’est pas une science exacte…

  En savoir plus »

23 juin 2012
Jean Gabriel Jeannot

Où trouver des informations médicales de qualité sur les maladies pulmonaires ?

Les meilleurs sites de pneumologie

Vous trouverez des informations sur les maladies pulmonaires sur différents types de site :

  1. Sur les sites médicaux généralistes dont une partie est dédiée à la pneumologie.
  2. Sur les sites consacrés entièrement à la pneumologie.
  3. Sur les sites spécifiques, consacrés à un élément précis, l’asthme, la toux ou le tabagisme par exemple.

…et si vous voulez utiliser Google, lisez l’article « Google et médecine ». En savoir plus »

Pages :12»
Partager Facebook Twitter Flux RSS

RSS Santé au travail en Suisse

  • L’homéopathie agirait par le biais de champs électromagnétiques…
    La question est souvent posée : l’homéopathie a t-elle sa place dans notre arsenal thérapeutique ? Est-elle un complément à la pratique médicale et chirurgicale classique ? Les avis sont controversés, car il reste encore beaucoup à faire pour comprendre ses mécanismes d’action : en effet l’infinitésimalité, un des trois principes fondateurs de l’homéopathie, renvoie à la […]

RSS Cris et chuchotements médicaux : le blog

  • La Télémédecine 2017 en 10 questions
    La télémédecine 2017 en 10 questions 1- Les actes de Télémédecine Allo docteur, je ne vous connais pas, mais j’aimerais votre avis, c’est mon ami bidule qui m’a dit de vous appeler…:  Au quotidien, les médecins font déjà de la télémédecine ! Il suffit juste que le médecin et le patient ne soient pas face à […]

RSS Cancer Rose

  • Dépistage, surdiagnostic, catastrophe pour les femmes, par Dr Duperray
    24 mars 2017 Dépistage des cancers du sein, Conception erronée de l’histoire naturelle de la maladie, Surdiagnostic, Une catastrophe pour les femmes. Ci-dessous une présentation de Dr Bernard Duperray, téléchargeable. Ancien président du comité scientifique pour la mise en place du dépistage du cancer du sein (à titre expérimental) dans l’Oise, Dr Duperray a démissionné […]

RSS Blog : je suis malade.com

  • François FILLON ET LA SANTÉ
    Deux infirmières pour 84 malades la nuit! Fillon ne relève pas et ne dit mot. Il n'a pas les moyens de payer les "moyens humains". En un mot il s'en fout, il est froid, a un petit rictus aux lèvres et s'en va en souhaitant "bon courage". S'il est élu il […]

RSS Santé au travail en France

RSS Cancer Contribution

  • Vivre après un cancer du sein
    Mathilde Regnault, étudiante en dernière année de Master en Santé publique à l’Université de Liverpool, réalise une étude pour attirer l’attention des institutionnels sur la vie après un cancer. Étant donné le nombre de cas de cancers du sein et le taux de survie importante, la détresse dans la phase de l’après-cancer constitue un enjeu […]

RSS Silber’s Blog

  • Nouveau site pour Basil Strategies
    Le cordonnier avait été trop long mal chaussé mais la situation est rétablie. Jetez un oeil sur la vidéo ci-dessous, puis visitez le tout nouveau site web de Basil Strategies.

RSS Visites médicales du permis de conduire

RSS Zeblogsanté

  • Pour en finir avec les déserts médicaux
    Ils progressent comme la sécheresse au Sahara. Mois près mois, les cartes le prouvent. Pour en finir avec ce fléau qui menace une proportion croissante de notre territoire, il faut penser différemment. Think different ! Ca ne vous rappelle rien ? Territorialité Le désert médical est une expression galvaudée depuis près de 10 ans, dateLire […]

RSS Opinions médicales

Soutenir la mission de l'association :
promouvoir l'usage des NTIC au service des patients, de la médecine et de la santé.



Médecins Maitres-Toile